Sandrine Sebban

Sandrine Sebban est doctorante, psychologue clinicienne et psychanalyste. Elle exerce en milieu hospitalier dans le champ de la psychiatrie adulte. Elle prend notamment en charge des patients autour de la médiation thérapeutique musicale. Actuellement, elle prépare une thèse à l’École Doctorale de Paris 7-Paris Diderot sur cette même thématique.


La médiation vocale : air(e) de l'illusion ou trompe-l'oreille ?

Actuellement, les médiations thérapeutiques présentent de plus en plus de succès dans les institutions psychiatriques auprès des personnes psychotiques. Si les arguments en faveur de l’usage de ce type de pratique sont nombreux, comment la musique pourrait-elle venir s’inscrire à une place spécifique compte tenu de l’utilisation de la voix ?  Dans le champ clinique de la psychose où les débordements sont légions, et parmi eux les débordements sonores, quel rôle peut venir jouer la médiation vocale ? Cela ne relèverait-il pas d’une capacité dont dispose l’art de la musique à pouvoir nous donner des illusions ? Un « air » de musique ne permettrait-il pas d'offrir des lieux de rencontre et de circonscrire quelque chose en nous conduisant vers une « aire de l’illusion » ou en relevant d’un « trompe-l’oreille » ?

Mentions légales